Les frais de port dépendent du nombre de bouteilles commandées.
Frais de port offerts à partir de 300,00 € TTC d'achat ou de 24 bouteilles.

"La vigne", une plante historique

plus de 7500 ans d'histoire

La vigne est cultivée depuis la nuit des temps, on en retrouve des traces depuis l’antiquité. 

Le plus grand bouleversement sur le plan cultural se situe entre 1845 et 1885. Il est lié aux échanges entre l’Amérique et l’Europe. La vigne plantée à l’époque sur chaque continent avait été sélectionnée naturellement pour leur résistante à  leur environnement  local. Le déplacement de l’Homme fît évoluer tout cela et dissémina des champignons et ravageurs un peu partout dans le monde.

En Europe, des maladies cryptogamiques apparaissent dès 1845 avec l’arrivée de l'oïdium suivi du mildiou en 1878 et du black rot en 1885. Elles causèrent de sérieux dégâts sur les raisins ce qui, certaines années, anéantissaient totalement les récoltes. Des produits comme le soufre et la bouillie bordelaise permettent alors de lutter contre ces maladies. Le plus gros des fléau sera surement le phylloxera (minuscule insecte piqueur qui entraine la mort d’un cep de vigne en 3 ans) apparu en 1863. Pour contrecarrer cet insecte, un ampélographe de Chiroubles du nom de Victor Pulliat lança le greffage. Cela consiste à croiser des bois français (greffon :cépage) et un bois américain résistant à l’insecte  (porte greffe : système racinaire).

Après la première guerre mondiale, le moteur à explosion remplace la force animale et humaine. Les centres de recherche sur les armes chimiques donnent naissance aux pesticides de synthèse dans les années 1930. L’achat de matériels et produits sophistiqués coûteux propre à chaque culture faisait que l’agriculture diversifiée ce transformait petit à petit en monoculture. Les majorités des fermes agricoles familiales mutèrent en exploitations agricole se spécialisant dans certaines cultures.

A ce moment de notre civilisation, beaucoup de question se pose sur l'approche de la vie et de notre environnement. Nous sommes en pleine mutation et le retour au respect des valeurs paysannes (terre et humanisme) sont devenu nos priorités.